Sélectionner une page

Mort d’Elisabeth II – Quel avenir pour la monarchie britannique ?


Publié le 7 janvier 2023

Le 8 septembre dernier, la reine Elisabeth II s’est éteinte à l’âge de 96 ans. Après 70 ans passés sur le trône, c’est au tour de Charles de monter sur le trône à la suite de sa mère.

 

Elisabeth II, mère de la nation britannique

Elisabeth II, fille de George VI, n’était pas prédestinée à devenir reine un jour. En effet, son oncle, Edouard, devait monter sur le trône ; mais moins d’un an après son couronnement, celui-ci abdique et laisse sa place à son frère Georges VI. Elisabeth a alors 10 ans lorsque son père devient roi et elle devient ainsi première dans l’ordre de succession au trône.

Au cours de sa jeunesse, elle apprendra le métier auprès de son père dont la relation est très fusionnelle. Elle rencontre Philip Mountbatten à l’âge de 13 ans et se mariera avec ce dernier en 1947. Ensemble, ils deviendront parents de 4 enfants : Charles, Anne, Andrew puis Edward. A la mort de son père en 1952, elle est couronnée reine à seulement 26 ans.

Elisabeth II a beaucoup voyagé au cours de sa jeunesse notamment avec son père. Au cours d’une de ses visites en Afrique du Sud, elle fait alors la promesse suivante à l’ensemble de ses sujets : « Ma vie entière, qu’elle soit longue ou courte, sera consacrée à votre service et au service du Commonwealth impérial auquel nous appartenons. » Cette promesse l’accompagnera tout au long de son règne. Elle a accompagné la décolonisation de l’ex-empire britannique et a su maintenir l’unité du Commonwealth.

Rappelons que le Commonwealth est une organisation internationale créé en 1931 qui regroupait les anciennes colonies du Royaume-Uni. Aujourd’hui, de nombreux Etats sont devenu Républicains mais ont choisi de rester au sein du Commonwealth.

La mort d’Elisabeth II marque ainsi la fin d’une ère. Elle était devenue le symbole de la nation et de nombreux britanniques ont pleuré sa mort.

 

La monarchie britannique, une institution qui n’est pas prête de disparaître

Le décès de la reine Elisabeth II a entraîné un tournant dans ce qu’est et ce que deviendra la monarchie britannique. En effet, la société britannique est aujourd’hui beaucoup plus diversifiée qu’il n’y a quelques années et ne correspond plus de ce fait à une monarchie aristocratique. Pour autant, selon un récent sondage du centre de réflexion British Future, la monarchie britannique ne devrait pas disparaître pour autant puisque 58% du peuple britannique soutiendrait encore la monarchie contre 25% des sujets favorables à une république. La monarchie britannique est donc symbole de stabilité pour les Britanniques qui ne veulent pas passer à une république.

 

Charles III, nouveau roi des Britanniques

Aujourd’hui âgé de 73 ans, le prince Charles deviendra roi le 6 mai prochain lors de son couronnement et prendra le nom de Charles III. Ce même jour, Camilla Parker Bowles, née Camilla Shand, sera couronnée reine consort du Royaume-Uni et des autres royaumes du Commonwealth.

La cérémonie se déroulera à l’abbaye de Westminster sous l’autorité de l’archevêque de Canterbury. Il s’agit là d’un rituel auquel « le souverain est oint, béni et consacré » déclare le palais ce qui empêche tout monarque britannique d’abdiquer une fois celui-ci couronné.

Néanmoins, le prince Charles entend modifier quelques détails dans l’objectif de moderniser la cérémonie. En effet, le nouveau roi a d’ores et déjà annoncé que la liste des invités passerait de 8 000 à 2 000. De plus, ce dernier est très attentif aux questions écologiques et au bien-être animal et souhaite modifier la recette de l’huile d’onction que le souverain reçoit. Mais ses demandes seront-elles acceptées par le palais ? Réponse dans quelques mois.

 

Prince William, désormais premier dans l’ordre de succession au trône

A la suite du décès de la reine, le prince William et son épouse, Kate, deviennent désormais le couple héritier au trône et prennent ainsi le titre de duc et duchesse de Cornouailles et de Cambridge.
Depuis leur mariage en avril 2011, le couple est très populaire auprès des Britanniques et beaucoup attendent leur accession au trône.

Selon Marc Roche, expert de la monarchie britannique, « William peut régner longtemps tandis que le prince Charles se contentera d’un règne de transition ». Le prince William a eu l’occasion d’apprendre le métier auprès de sa grand-mère et est donc prêt pour le poste. Néanmoins, il doit attendre la fin du règne de son père pour accéder au trône. Il recueille déjà les nombreuses faveurs auprès des Britanniques et beaucoup le voit déjà roi.

Mais les Britanniques vont devoir patienter. Désormais, Charles III est devenu leur nouveau représentant et ce dernier s’est engagé envers les Britanniques à les servir « avec loyauté, respect et amour » tout au long de sa vie, comme l’avait fait sa mère, Elisabeth II.

 

Par Ambre LE RAY

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.