Sélectionner une page

Anne Rivière dévoile les nouveaux succès de TBS


Publié le 26 mai 2021

Le mercredi 10 février, les membres de RDVC ont eu l’opportunité de rencontrer Anne Rivière, directrice du Programme Grandes Écoles et des MSc de TBS. Une chose ressort de cette interview : TBS est la Business School française qui se démarque le plus à l’international dans le domaine de l’innovation.

 

En septembre 2020, Anne Rivière a été choisie par Stéphanie Lavigne et le comité de nomination de l’école pour devenir directrice PGE et MSc de TBS. Une nouvelle arrivante à ce poste amènera-t-elle de nouveaux changements ? « Il s’agit déjà d’un programme de grande qualité. Une force de ce programme, qui est déjà très bon, mais que l’on peut encore améliorer, est un équilibre entre l’excellence académique des professeurs et l’expertise professionnelle des alumni et intervenants qui viennent apporter leur expérience à nos étudiants. » L’employabilité des étudiants lui tient à cœur et Anne Rivière veut donc être « au fait de ce qui se fait dans les entreprises, organisations, cabinets qui vont employer nos étudiants de demain ». En effet, les cours enseignés par TBS sont un bon mélange entre l’excellence académique des enseignants-chercheurs et de l’expertise professionnelle des intervenants extérieurs. Ils sont donc les plus à même à enseigner aux étudiants ce que les futurs employeurs attendent d’eux.

 

Plusieurs critères font de TBS une école d’excellence : TBS assure à 100% de ses élèves un double-diplôme et est la seule école à le faire. Ces diplômes sont, soit en association avec d’autres écoles (Science-Po Toulouse, INSA, école des Mines…), soit des MSc qui sont reconnus à l’international. Ils « démontrent l’excellence académique [de TBS] et ajoute de la valeur aux compétences qu’ont acquises nos étudiants ». Anne Rivière insiste sur un élément « que les étudiants en classe préparatoire ne voient pas forcément, qui est l’importance de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) au sein des enseignements. Ces questions sont indispensables pour former les managers de demain ». En effet, TBS souhaite que ses étudiants « pensent la complexité au cœur des enseignements ». Dans ce contexte, elle en profite pour dévoiler le menu de l’année prochaine : une semaine des humanités « pour montrer comment différentes disciplines des sciences sociales peuvent aider à penser le management ». TBS délivre aussi des certificats d’excellence, qui assurent un niveau d’expertise élevé, pour « ajouter un petit plus » sur deux axes principaux : la RSE et la professionnalisation dans le consulting, les start-up et les big-data avec des partenaires forts de TBS. L’objectif est de « former des profils hybrides : des étudiants avec des capacités techniques et stratégiques ». Sans en faire des ingénieurs, ce certificat fournit aux étudiants des connaissances techniques suffisantes pour comprendre la complexité de ces domaines.

 

L’arrivée des prépa ECG est en train d’être débattue au sein de la BCE et est « au menu de début mars. On verra dans quelles mesures modifier la maquette des cours de L3. On regardera notamment de près la question des mathématiques : nous verrons pour instaurer des modules de renforcement pour les Masters en intelligence artificielle par exemple ». TBS reste très ouverte aux profils littéraires : que ce soient au sein des MSc, qui ont des diplômes plus axés littérature et culture que management, ou parmi les doubles diplômes, notamment celui de Sciences Po ou de l’Institut Catholique de Toulouse.

 

Que dire de TBS dans les classements français ? Alors que beaucoup d’écoles jouent sur le volume, en s’alliant et créant de nouveaux groupes d’écoles afin de gagner des places, Anne Rivière assure ne pas vouloir « jouer sur le volume, mais continuer à renforcer le modèle de TBS, notamment en faisant ressortir l’excellence académique des professeurs ». Les indicateurs internationaux sont bien différents des « classements à la française ». TBS vient de renouveler son accréditation de 5 ans par AMBA et a donc bien été reconduite par toutes les accréditations EQUIS, AACSB et AMBA. TBS a « gagné le championnat du monde de l’innovation pédagogique des Business School ». En effet, « au niveau international, notre programme d’innovation pédagogique Inspiring Guest vient de recevoir le prix AMBA de la meilleure stratégie d’innovation pédagogique ». Le dispositif SEMIS de TBS, que les étudiants ont pu découvrir au mois de mars, a été gratifié par le réseau Babson College de Boston, qui récompense les Business School sur leur programme d’entrepreneuriat. Il a reçu « un prix dans le réseau de Business School international », chose que seules 29 Business School dans le monde ont, et TBS est la seule école française à en être décorée.

 

Enfin, le nouveau campus verra le jour en septembre 2025. Ce dernier intègrera à 100% la RSE, puisqu’il entend bien « être un acteur engagé dans notre ville ». Il reprendra aussi les façons dont on travaille aujourd’hui « hybridation entre présentiel, distanciel, petits et grands espaces, équipements sportifs (qui manquent actuellement) ». En effet, Anne Rivière est consciente que le campus actuel de TBS fait très « années 80, ce qui a son charme, mais aussi ses limites ». « Compte-tenu de la qualité de vie à Toulouse », la direction a pris la décision de rester en centre-ville, craignant notamment que le campus soit rapidement délaissé s’il avait été plus excentré.

 

Anne Rivière a souhaité adresser un mot aux étudiants de prépa. Elle vous assure, et nous le confirmons, que « les années à venir sont des belles années, passionnantes, riches, où on s’amuse. Le jeu en vaut la chandelle ». A tous les futurs admissibles de TBS, sachez que « nous avons bien l’intention de garder les oraux en présentiel. Venez vivre cette expérience ! »

 

            Nous tenons à remercier Anne Rivière de nous avoir reçus et d’avoir répondu à nos questions. Il ne fait aucun doute qu’elle saura parfaitement défendre et préserver les intérêts des étudiants de TBS.

 

Par Elise CASADO

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.