Sélectionner une page

Le mouvement #HeForShe


Publié le 12 mars 2021

Le mouvement #HeForShe a été créé en 2014 par l’ONU Femmes. C’est un mouvement qui se bat pour la solidarité des sexes, qui veut faire participer les hommes dans le combat de l’égalité des sexes. Ce mouvement est rendu populaire par Emma Watson, qui prononce un discours très médiatisé le 20 septembre 2014 à l’ONU. Il s’est ensuite répandu dans le monde entier. Intéressons-nous aux causes que défend le mouvement !

Que défend le mouvement #HeForShe ?

Initialement, quand on pense aux mouvements féministes, on imagine des femmes qui manifestent dans la rue. C’est justement contre cette image que veut s’engager le mouvement. En effet, #HeForShe s’adresse avant tout aux hommes et garçons pour qu’ils défendent eux-aussi l’égalité des sexes. A cause des nombreux actes de harcèlement sexuel ou violences sexistes dont on parle dans le monde, on a tendance à oublier qu’il existe aussi beaucoup d’hommes biens dans la société. En effet, avec les mouvements tels que #BalanceTonPorc ou #MeToo, très populaires sur les réseaux sociaux, on finit par voir les hommes comme étant nécessairement des animaux sexuels, qui ne respectent pas les femmes. Or, la réalité est bien différente. Oui, il existe des hommes qui ne respectent pas les femmes. Oui, il y a des hommes qui normalisent les violences sexuelles. Oui, tous ces hommes existent. Cependant, les hommes respectent aussi les femmes, les défendent et les soutiennent. La stratégie de #HeForShe repose sur trois piliers : l’éducation, le plaidoyer en faveur des politiques et la mobilisation des fonds. Ces programmes sont pilotés et contrôlés par l’ONU, qui s’assure de la bonne application du programme et de sa bonne interprétation.

Son intégration dans la société

Le mouvement a très vite gagné en popularité et a été étendu et appliqué dans la société : les universités, les écoles supérieures, même les entreprises s’y mettent. Renault a été la première à s’engager dans le mouvement #HeForShe. Le site internet du groupe déclare « Parce qu’il est des évidences comme l’égalité femme-homme qu’il semble bon et nécessaire de rappeler ; parce que l’école mixte devrait conduire à des cursus d’études mixtes à parité ; parce qu’il faudrait enfin arrêter d’avoir des métiers d’hommes et des métiers de femmes, des entreprises d’hommes et des entreprises de femmes ; parce que les stéréotypes ont la vie dure ; parce qu’il serait dommage de nous priver de la richesse que nous apportent le respect mutuel et l’écoute mutuelle… Mobilisez-vous sur le site He For She pour faire évoluer les mentalités et faire changer les comportements inappropriés ». Les autres ont été nombreuses à suivre : Schneider Electrics, AccorHotels, Sporsora et bien d’autres. Cependant, comme l’a déclaré Renault, l’égalité des sexes doit avant tout commencer à être enseigné dès le plus jeune âge et cela passe donc bien par l’éducation. L’école de commerce Kedge BS lance le projet en 2015 dans l’école, il en est de même pour Neoma BS en 2017, Skema en 2018, l’Essec en 2020 et ainsi de suite. Aujourd’hui, toutes les écoles ont des associations en lien avec l’égalité des sexes. A TBS, nous avons bien évidemment Prism, mais aussi l’ATC Equal’ID. On comprend donc bien que ce mouvement a été largement intégré par la société, aussi bien dans l’éducation que dans la vie professionnelle.

Les célébrités le reprennent

Comme beaucoup de mouvements, ceux-ci gagnent en visibilité grâce aux célébrités qui le soutiennent. Un des premiers exemples de cela a été Nespresso qui a tourné ses spots publicitaires avec George Clooney. C’est donc ce qu’a mis en place aussi l’ONU. En faisant d’Emma Watson l’ambassadrice du mouvement #HeForShe, l’ONU Femmes a gagné en visibilité. Quand on pense à #HeForShe, on voit tout de suite l’image de Emma Watson qui parle à la tribune de l’ONU. C’est cela qui fait la force du mouvement. Ensuite, d’autres célébrités l’ont repris, comme Harry Styles, le Prince Harry, Russell Crowe et tant d’autres. Il faut bien voir que c’est aussi là que l’ONU a frappé très fort : les hommes se sont sentis tellement touchés qu’ils ont eu le besoin de déclarer publiquement leur soutient à #HeForShe. En effet, on se doute que beaucoup de personnes soutiennent ce type de mouvements, mais que ce soutien est plus personnel, plus privé. Or, ces célébrités masculines ont éprouvé le besoin d’exprimer publiquement leur avis. Et ces dernières ont pris à coeur ce mouvement : aussi bien Harry Styles que le Prince Harry ont des réputations immaculées en ce qui concernent leurs relations avec les femmes. En effet, on se doute que certaines célébrités masculines ont sauté sur l’occasion pour pratiquer du « green washing » et redorer leur image, quelque peu souillée par des scandales sexuels. Ainsi, il ne faut pas associer un mouvement aux personnes qui le représentent, mais bien aux causes qu’il défend et soutient.

Pour conclure

« L’égalité des sexes libère non seulement les femmes, mais aussi les hommes soumis aux stéréotypes du genre », Emma Watson à l’ONU. Pour finir, souvenez-vous de cette phrase. L’égalité des sexes n’est pas une cause féministe. L’égalité des sexes est une cause fondamentale. L’égalité des sexes est un mouvement humain.

Par Elise Casado

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.