TBS PRESS

Qui sommes-nous ?

Une dizaine d’étudiants ultra motivés d’horizons divers qui se rencontrent ça donne ça : un blog éclectique, alimenté chaque semaine, et qui s’adresse à toi, oui toi, petit étudiant de TBS qui as soif de curiosité !

Archives

« Le covid19 ne cesse de progresser », « le covid a aujourd’hui tué… », « Entretien avec un survivant du covid… ». Vous voyez où je veux en venir. Dès lors qu’on allume la télé, qu’on ouvre un journal sur une application ou alors qu’on en lit un, c’est toujours la même chanson. Un rebut. Alors certes le covid a causé des dégâts sociaux, psychologiques et économiques non négligeables pour toutes les grandes puissances mondiales : il y a un avant, un présent et il y aura un après covid19. Bien qu’aujourd’hui le monde tourne au ralenti et les puissances se crispent face à cette menace, à noter que Bill Gates en 2015 lors d’un TedX show avait déjà prédit tout ça, le mois de mars a été riche en informations souvent cachées par le covid. Oui j’aurai pu parler du « Alixday », des propos de Karim Benzema sur Olivier Giroud (entre nous, il n’a pas tort mais bon on ne retient que le moment où il le compare à Mario Kart…) Ou encore de l’anniversaire de Ninho, mais on va rester RDVcorpo et on va faire une synthèse de l’actualité géopolitique de ce mois de mars SANS mentionner une seule fois le coronavirus. 

Voici les principales actualités dans les différentes parties du monde : 

Europe 

▪ L’ancien président de l’Olympique de Marseille Pape Diouf est décédé au Sénégal. C’est un homme respecté dans le milieu du football français qui nous quitte. Il a largement contribué à la renaissance de l’Olympique de Marseille lors de son investiture. Le monde du football lui rend hommage. 

▪ L’entreprise chinoise spécialisée dans les nouvelles technologies (smartphones, tablettes, …) Huawei implantera une usine en France. Cette implantation est une réponse aux pressions exercées par les Etats-Unis. De plus, Huawei espère démocratiser le passage à la 5G partout en France. D’un point de vue économique et social, c’est une opportunité car cela permettrait la création d’emplois et le passage à la 5G. En revanche, certains pays européens voient l’implantation de Huawei comme une menace car la Chine pourrait infiltrer le libre marché européen, si ce n’est pas déjà le cas… 

▪ En Russie, Vladimir Poutine pourrait être élu de nouveau en 2024 et se représenter en 2030. En effet, l’ancienne cosmonaute Valentina Terechkova qui est aujourd’hui députée, a proposé cette possibilité. D’un point de vue législatif, cette motion pourrait passer sans problèmes. Il ne reste plus que l’accréditation du peuple russe. Poutine pourrait donc rester au pouvoir jusqu’en 2036 voire même plus si un nouveau stratagème pour une éventuelle nouvelle élection est trouvé. Cette nouvelle est passée inaperçue pourtant elle est essentielle d’un point de vue géopolitique. En effet, Poutine souhaite rebâtir un « Empire » russe. Il assoit sa puissance aux travers de démonstrations de force en Syrie, en Ukraine, … Les européens se crispent face à cette nouvelle menace. Les relations entre l’UE et la Russie sont très tendues. Moscou voit d’un mauvais œil l’élargissement de l’Union souvent accompagnée par un élargissement de l’OTAN. Moscou fait pression sur l’UE grâce aux minorités russophones présentes dans la majorité des pays de l’Europe de l’Est et grâce au gaz. 20% du gaz importé par l’UE provient de la Russie. Ainsi, Poutine pourrait continuer à faire pression sur l’UE à l’avenir pour réaffirmer la puissance russe. 

▪ Face aux arrivées de migrants en Europe, la Turquie fait chanter l’Union européenne. En effet, la Convention de Dublin signée entre tous les membres de l’Union doit « répartir » l’accueil des migrants entre les divers pays membres en fonction de leurs moyens. La Turquie bénéficiait d’un accord avec l’UE : en échange de l’accueil de la majorité des migrants, l’UE versait 5 milliards d’euros à la Turquie. Mais voilà, la Turquie a décidé d’ouvrir ses frontières avec la Grèce qui avait déjà du mal à gérer la crise migratoire de 2014. Pour la Turquie, cet accord avec l’UE peut lui permettre d’exercer de l’influence sur l’UE en la menaçant. En effet, la crise migratoire a déchiré l’UE à cause des variances de position concernant l’accueil ou non des migrants. La Turquie espère donc déstabiliser l’Union à travers cet acte. 

Amérique 

– L’Argentine traverse une période très difficile. En effet, le pays souffre d’une grave crise économique causée par une inflation record : plus de 50% du PIB. Le peuple argentin montre son mécontentement et sa colère envers son ancien président, Mauricio Macri, en manifestant. En effet, la population a dû se priver de certains achats alimentaires comme la viande, les légumes, … Mauricio Macri souffrait déjà d’une mauvaise image, il était comparé à un « gosse de riche ». Par ailleurs, cette inflation vient du fait que l’Argentine sous Macri s’est engagée à rembourser ses créanciers alors que Christina Kichner, l’ex-présidente, avait constamment refusé de le faire. Le nouveau président Alberto Fernández a annoncé ne pas encaisser la dernière partie du prêt du FMI, soit 11 milliards de dollar, pour éviter d’aggraver la situation. Asie – Aux Philippines, le gouvernement a annoncé un cessez-le-feu. En effet depuis l’arrivée au pouvoir du premier ministre philippin, Rodrigo Duterte, le pays est en guerre contre les narcotrafiquants. Le premier ministre en a fait un de ses axes dans sa politique interne. Cette guerre interne est comparable à celle menée par le Mexique depuis 2012. 

Afrique 

o En Tunisie, il y a eu des élections qui ont porté au pouvoir un nouveau gouvernement plutôt de centre-gauche. Ces élections se sont déroulées dans un contexte difficile. o Les conflits restent très intenses et se poursuivent dans des régions à risque, c’est-à-dire en Centrafrique et en Libye o Un cessez-le-feu a été trouvé au Cameroun. Un conflit se perpétuait au sein du pays car la partie anglophone porté par un groupe séparatiste souhaiterait se détacher du pays. o Le 23 mars 2020, une centaine de soldat tchadiens sont morts après des combats contre le groupe terroriste implanté dans cette région et affilié à Daech, Boko Haram. Cette attaque est une représailles car le chef du groupe terroriste rattaché à cette région a été tué lors d’une précédente attaque. Pour lutter contre ce groupe terroriste, les pays africains commencent à s’organiser. L’Union Africaine qui est une organisation qui réunit aujourd’hui tous les pays africains, demande l’envoi de 3000 hommes sur place. Par ailleurs, d’autres puissances étrangères sont présentes sur place pour lutter contre cette menace comme la France, les Etats-Unis, … 

Moyen Orient 

  • En Afghanistan, la situation géopolitique et sociale reste très délicate. Les meurtres et les combats continuent dans cette zone. 
  • Plusieurs cessez-le-feu ont été prononcés dans la région : au Yémen où une guerre confronte les rebelles chiites centrés au Nord du pays et le gouvernement actuel. Le conflit s’est internationalisé depuis l’intervention de l’Arabie Saoudite dans ce pays en 2015. Un cessez-le-feu a été également trouvé en Syrie. 
  • En Afghanistan, les Etats-Unis et les talibans ont trouvé un accord. Ce n’est pas un accord de paix mais cet accord prévoit le retrait progressif des forces armées américaines postées sur place. Plus de 13 000 soldats sont déployés. Cet accord suit l’annonce de Trump quelques mois auparavant qui voulait retirer la présence de ses soldats au Moyen-Orient et plus particulièrement en Syrie. De plus, cette décision a été motivée par la perte de soldats américains tués en Irak après un raid irakien sur une base américaine. En représailles, les Américains ont répondu par l’utilisation de drones. 
  • Le Liban, pays qui se situe sur la rive méditerranéenne, considéré comme la « Suisse du Moyen-Orient » s’est déclaré en cessation de paiement, c’est-à-dire que le Liban n’est plus capable de rembourser ses créanciers et la dette frôle l’équivalent de 170% du PIB. Les principales causes de cette banqueroute sont la situation économique du pays qui est très délicate, le détournement de fonds par l’élite libanaise et la concurrence entre la monnaie locale et le dollar. 
  • Les combats au nord de la Syrie s’intensifient. La situation géopolitique reste très compliquée et difficile à comprendre car plusieurs acteurs interviennent dans la région. Les forces turques ont décidé d’intervenir en Syrie afin d’obtenir depuis ses frontières une zone tampon de 30km pour protéger ses principaux axes de communication de tout type (oléoducs, …) vitaux pour le pays. Cependant, la mort de 30 soldats turcs sur le front aurait pu envenimer la situation. Les relations entre la Russie et le pays se tendent car la Russie soutient ouvertement le gouvernement syrien en place. Une rencontre s’est déroulée entre les deux chefs d’Etat afin de trouver un accord pour une trêve. En revanche, l’intervention turque pose plusieurs questions. En effet, la Turquie est membre de l’OTAN. Si, elle se sent menacée ou attaquée, le principe de solidarité incite les Etats membres à aider le pays s’il en a besoin. De ce fait, le conflit pourrait s’internationaliser et de nouveaux acteurs pourraient intervenir. 

Comme vous le voyez, le monde vit une période très difficile… Et le coronavirus ne facilite pas les choses. Il est tout aussi important de respecter les gestes barrières et les consignes imposées par le gouvernement. Oui vous pouvez dire que ce n’est qu’une grippe après tout, que ce n’est pas grave, … Pas grave pour vous, mais grave pour des patients à risque. Les hôpitaux sont désormais débordés et pour soutenir les soignants aux premières loges de cette lutte quotidienne, le meilleur moyen d’agir est de rester chez nous. La Fédé a aussi lancé un appel aux dons pour l’hôpital de Toulouse. Ces dons pourraient permettre d’améliorer le quotidien du personnel soignant. Alors n’hésitez-pas à donner. Le lien se trouvera à la fin de cet article. 

Mais ne broyons pas que du noir, il y a aussi eu des bonnes nouvelles ce mois-ci : 

  1. Des cessez-le-feu trouvés dans la majorité des zones à risque
  2. Le retour des « boys », soldats américains, à la maison
  3. L’Ecosse a annoncé le remboursement intégral pour tout achat de serviettes hygiéniques
  4. Il y a 2 semaines, la Thaïlande a ouvert un dialogue concernant la légalisation de l’IVG 

Il est parfois important de ne plus penser à ce covid et de voir ce qu’il se passe ailleurs. 

Prenez soin de vous et de vos proches 

Gui2