Sélectionner une page

15 séries pour meubler votre année (Partie 3/3)


Publié le 15 décembre 2014

Enfin la dernière partie des séries à voir arrivent sur vos écrans avec 5 pépites plus ou moins connues pour occuper vos longues soirées d’hiver.

Twin Peaks

 

http://topographiemagazine.com/wp-content/uploads/sites/11/2013/10/03012013-twin-peaks.jpg

 

On tape dans de la série ancienne et pas forcément des plus faciles d’accès. Pour tout vous dire cette série est de David Lynch, personne qui n’aime pas beaucoup faire des histoires simples. Le départ de la série n’a a priori rien de spécial. La jeune Laura Palmer a été assassinée et est retrouvée un matin emballée dans du cellophane, meurtre qui choque l’ensemble de la communauté de Twin Peaks, petite ville du fin fond des États-Unis. Ce drame va bientôt faire surgir les secrets de cet endroit aux apparences si banales et paisibles.

 

Twin Peaks profite de personnages à l’ouest (l’agent Dale Cooper…), d’une intrigue captivante et d’une ambiance surnaturelle qui parfois provoque une réelle inquiétude. La série cultive le bizarre, l’inattendu, et offre des moments absolument surréalistes qui provoquent une angoisse réelle.
Brooklyn 99

 

http://heya.fr/wp-content/uploads/sites/11/2014/03/brooklyn-99-cover.jpg

 

Une série américaine filmée façon docu-fiction (comme pour parks and recreation) jubilatoire. Brooklyn 99, c’est le quotidien d’une équipe de police du quartier susnommé, un groupe hétéroclite, désordonné, limite bordélique mais étrangement efficace. Souvent too much, elle compense grâce à des personnages très travaillés. De Jack Peralta, insupportable prodige immature qui détient le record du nombre d’arrestation, Rosa Diaz, terrifiante et taciturne, et mention spéciale pour Ray Holt, noir, gay, intraitable et très peu expressif. Brooklyn 99 est un remède majeur contre la déprime qui parvient à redéfinir

 

Real Humans

 

http://seriestv.blog.lemonde.fr/files/2012/07/Real-Humans.jpg

 

Série de science-fiction scandinave passée sur arte, Real Humans possède cette particularité palpable des créations nordiques. Elle parvient avec une grande pertinence à reprendre les questionnements philosophiques d’Asimov sur l’âme des machines. Dans un futur proche ou un présent alternatif, il est possible d’acheter des hubots, robots à l’apparence d’humains qui se chargent des tâches ménagères. Si ces derniers se démocratisent de plus en plus, tout lourd changement social implique une opposition, les Real Humans, groupe extrémiste d’humains qui s’oppose à la prolifération de nos amis mécanisés (qui tendent à remplacer les humains dans les tâches industrielles, une question totalement dans l’actualité).
Il s’est également développé un groupe de hubots rebelles uniques qui semble doté d’une volonté propre et individuelle. L’un d’entre eux, Mimi, a été capturé et revendu à une famille moyenne suédoise. Nous suivons donc ces trois écosystèmes opposés qui s’entrecroisent et se déchirent autour des problématiques de l’existence, d’autant plus que le code de programmation capable de libérer les hubots est dans la nature, attisant les convoitises…

 

Downton Abbey

 

 

Série britannique historique, Downton Abbey est une valeur sûre. Nous suivons ici une famille d’aristocrates du début du XXème siècle qui doit faire face à de nombreux dilemmes. Le premier est le décès de l’héritier officiel, fiancé et cousin de la caractérielle Mary, la fille aînée des trois sœurs Crowley, lors du naufrage du Titanic. Malheureusement, l’homme qui héritera du titre et du domaine n’est pas un aristocrate mais, ô drame, un simple avocat. Choc des cultures, survie d’un mode de vie séculaire face à la modernité (comment conserver la même existence lorsque l’on appartient à une classe dont le luxe depuis des siècles est de ne rien produire dans les prémices du capitalisme, face au féminisme, au socialisme ?). Elle pose aussi la difficulté des relations familiales, le fossé générationnelle avec Maggie Smith en grand-mère comtesse douairière délicieusement infecte, la rivalité entre les trois soeurs, le poids des traditions…

 

Il y a aussi bien sûr la vie des domestiques du domaine, personnalités fortes avec leurs loyautés , leurs passés et leurs ambitions respectifs, les luttes intestines dans les cuisines et la difficulté de leurs conditions. Downton Abbey expose avec réalisme et juste ce qu’il faut de théâtralité une période charnière et forte en changements d’un point de vue pourtant peu exploité jusqu’ici.

 

Terror in resonance

 

http://ib3.huluim.com/show_key_art/18981?size=1600x600&region=US

 

Sorti cette année, Terror in resonance brille par de très beaux graphismes et une histoire pour le moins originale. Un groupe terroriste baptisé Sphynx terrifie le Japon, mais aucun de leur passage à l’acte ne provoque de victimes. Ils procèdent par énigmes pour faire deviner les lieux de leur prochain attentat à la police. L’anime nous invite à découvrir les raisons de leurs attaques et leur passé mystérieux. Un anime de bonne qualité, qui parvient à tenir en haleine.
Camille Barbry

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.