Sélectionner une page

Israël et la Palestine sont sur un bateau, Israël est un Etat depuis 1948, la Palestine tombe à l’eau ?


Publié le 18 novembre 2014

Israël et la Palestine sont sur un bateau, Israël est un Etat depuis 1948, la Palestine tombe à l’eau ?

« L’acceptation de la partition ne nous engage pas à renoncer à la Cisjordanie. On ne demande pas à quelqu’un de renoncer à sa vision. Nous accepterons un état dans les frontières fixées aujourd’hui — mais les frontières des aspirations Sionistes sont les affaires des Juifs et aucun facteur externe ne pourra les limiter. »

David Ben Gourion – fondateur de l’Etat d’Israël

Le 28 novembre 2014 nos chers députés français vont devoir voter pour ou contre la reconnaissance de l’Etat Palestinien. Ce n’est pas une action isolée en Europe. Déjà en octobre, le Parlement britannique s’est prononcé en faveur de la reconnaissance de l’Etat Palestinien. En effet, le gouvernement devrait accorder à la Palestine le statut « d’Etat » afin d’aider à l’établissement d’une solution négociée à deux Etats avec Israël. Fin octobre, c’est la Suède qui a totalement reconnu l’Etat Palestinien. Le ministre des affaires étrangères suédois, Margot Wallström, a déclaré que « les critères de droit international pour une reconnaissance de l’Etat de la Palestine sont remplis » : elle possède un territoire – bien que les frontières ne soient pas fixes, une population et un gouvernement.
Il semble qu’ « une décision conjointe des pays européens de reconnaître la Palestine serait une bonne idée » d’après Alain Juppé interviewé sur RMC le 4 novembre 2014. C’est d’ailleurs ce que semble vouloir mettre en place la nouvelle chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. Lors d’un déplacement à Gaza, elle a clairement déclaré « Il faut un Etat Palestinien ». Il faut savoir que 8 pays de l’Union Européenne reconnaissent déjà l’Etat Palestinien mais, à part la Suède, tous l’ont fait avant d’adhérer à l’Union. La plupart d’entre eux sont des pays de l’ancien bloc soviétique, bloc qui avait déjà en partie reconnu l’existence d’un Etat Palestinien suite de la création de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine) le 15 novembre 1988 avec de nombreux pays du Moyen-Orient et d’Afrique.
Malgré la stagnation du processus de paix entre la Palestine et Israël, la communauté internationale semble pourtant vouloir faire avancer les choses : en 2011, le Brésil et l’Argentine reconnaissent l’Etat Palestinien, en 2012 c’est l’ONU qui donne le statut d’ « Etat observateur non membre de l’ONU » à la Palestine, avec 138 voix ‘pour’ sur 193, lui conférant le droit d’assister à la plupart des réunions et de pouvoir consulter les documents onusiens mais pas de voter, de proposer des résolutions et de postuler pour les offices onusiens.
A ce jour, 135 pays reconnaissent l’Etat Palestinien soit 70% des 193 Etats membres de l’ONU mais aucune grande puissance occidentale ne l’a encore fait. Cette dynamique semble pourtant profitable au processus de paix entre Israël et la Palestine puisque Mahmoud Abbas, président de l’Autorité Palestinienne, a promis un nouveau calendrier de négociations avec Israël et estime qu’il faudra 3 ans à la Palestine pour obtenir totalement le statut d’Etat avec comme base les frontières de 1967.

 Finalement, la Palestine ne tombera peut-être pas à l’eau…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.