Sélectionner une page

Comment lutter contre l’inflation ?


Publié le 9 janvier 2014
Sujet d’AEHSC aux concours ou problématique fondamentale des Sciences Sociales cette question demeure essentielle aujourd’hui pour nombre de politiciens. L’inflation, phénomène de hausse cumulative et régulière du niveau général des prix, c’est le cancer des économies de marché.                                         k
Ainsi tout économiste essaye d’en trouver la cause pour ensuite trouver le remède.
Cependant aucune des politiques économiques existantes ne remédie complètement à l’inflation sans avoir des effets secondaires tels que le chômage. Heureusement la cure à ce mal vient d’être découverte au Venezuela, non pas par des économistes, qui n’ont toujours pas trouvé une solution sans effets néfastes d’ailleurs, mais par un ancien chauffeur de bus. En effet, la semaine dernière le Président du Venezuela Nicolas Maduro, fils politique de Chavez, a déclaré avoir trouvé la solution à l’inflation galopante que vit son pays depuis une dizaine d’années.
Avant de vous dévoiler cette découverte, examinons la santé économique du pays pétrolier. Le Venezuela connait aujourd’hui une des inflations les plus élevées au monde avec un taux annuel de 54% qui s’explique d’après les économistes vénézuéliens par une création monétaire excessive, un manque d’investissement dans l’industrie nationale et donc une augmentation des importations. De son côté le gouvernement argumente que ce taux critique est dû au fait que les commerçants vénézuéliens lui ont déclaré la guerre et veulent détruire l’économie du pays, à cela se rajoutent les espions de l’empire (USA) qui se sont infiltrés pour déstabiliser le pays et l’opposition qui profiterait de la situation pour spéculer afin de renverser le gouvernement.

Même si la cause de la hausse des prix n’est pas claire pour les vénézuéliens la solution l’est grâce à la découverte miraculeuse du Président Maduro. Ainsi des siècles de réflexion économique voient leur apogée avec la révélation de ce dernier. Le successeur de Chavez a déclaré que pour mettre fin à l’inflation il suffit de contrôler la hausse des prix, ceci est évident, voici la nouveauté : Etendre le contrôle des prix manu militari à une grande majorité des produits vendus sur le territoire. De cette façon le gouvernement peut décider des prix de tous les biens et donc stopper la hausse des prix.

Il serait peut-être pertinent également d’introduire des tickets de rationnement, comme ce fut le cas en France jusqu’en 1949, pour faire face à la pénurie de biens de première nécessité tel que le papier toilette, le pain, la farine, le sucre, le beurre entre autres. Cependant cette idée ne m’appartient pas, Chavez avait déjà instauré un système similaire où les personnes qui font la queue pour acheter un bien rare (comme le papier toilette) reçoivent un numéro qui est marqué sur leurs avant-bras, ce numéro leur donne droit à acquérir une unité de ce bien.

Les personnes reçoivent un numéro pour acheter un bien de première nécessité (Source : El Impulso)

Avec ce système on mettrait fin à l’inflation et on remédierait à tous les problèmes structuraux du pays d’après Maduro qui déclare vouloir : « que tout le peuple vénézuélien puisse avoir une télé plasma ». Suite à ces déclarations des effectifs des Forces Armées se sont installés devant tous les magasins de produits à prix contrôlés pour surveiller les prix de vente. Les magasins qui n’ont pas exécuté la baisse des prix ont été mis sous contrôle des Forces Armées qui ont immédiatement effectué une baisse des prix de   50 à 70% comme ce fut le cas des magasins Daka à Caracas.                                                           

      Effectifs des Forces Armées devant un magasin des produits électroménagers à Caracas (Source :El Universal)

« Les magasins qui n’ont pas exécuté la baisse des prix ont été mis sous contrôle des Forces Armées qui ont immédiatement effectué une baisse des prix »

Cependant ce système de contrôle des prix a déjà été appliqué auparavant mais de manière plus discrète et moins glorieuse que celle de Maduro, en effet Benito, Adolf et Joseph l’ont adopté en Europe et Fidel à Cuba. Sans oublier la Chine et la Corée du Nord qui l’appliquent toujours.

Mon opinion : Vol organisé ou simple solde ce système n’est pas viable ni durable. Nicolas Maduro suit les pas de Robert Mugabe au Zimbabwe. Ce dernier avait instauré un système de contrôle et de réductions obligatoires des prix ce qui déboucha dans une des pires hyperinflations de l’histoire. En 2008 l’hyperinflation annuelle était de 231 000 000 %. Le contrôle des prix ne permettra pas de résoudre les problèmes économiques du Venezuela puisque les maux qui accablent l’économie bolivarienne ne sont pas conjoncturels mais structurels.

Pour sauver l’économie du pays l’Assemblée Nationale a accordé au Président des pouvoirs « spéciaux » pour gouverner par décret pendant 12 mois (l’équivalent de l’Article 16 de la Constitution française), c’est-à-dire avoir tous les pouvoirs « temporairement ». Nous pouvons déjà imaginer la tournure que risque de prendre cette histoire.

                  ddd

(Sources : Instituto Nacional de Estadisticas de Venezuela)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.