TBS PRESS

Qui sommes-nous ?

Une dizaine d’étudiants ultra motivés d’horizons divers qui se rencontrent ça donne ça : un blog éclectique, alimenté chaque semaine, et qui s’adresse à toi, oui toi, petit étudiant de TBS qui as soif de curiosité !

Archives

On pourrait penser qu’en dehors de nous fournir un espace de libre circulation pour partir en vacances – en ayant la générosité de nous permettre d’utiliser nos téléphones sans frais supplémentaires – l’Union européenne nous apporte peu.
Certes, devant les difficultés de s’entendre sur une politique extérieure commune, il semble difficile d’attribuer à l’Union Européenne la capacité de défendre des intérêts communs des pays européens sur la scène internationale.

Tant que les pays membres continueront d’agir comme s’il s’agissait d’une « Europe à la carte », il semblerait que l’Union Européenne soit condamnée à rester en panne. Devant les divergences des intérêts nationaux des pays membres on pourrait se demander si l’Union Européenne sert encore à quelque chose pour les Etats, les entreprises ou les Européens. Nombreuses sont les personnes à penser qu’il faut la réformer. Nombreux sont ceux qui pense qu’il faudrait la quitter.

L’Union Européenne n’est pas un acteur géopolitique comme les autres, car elle est considérée comme un instrument créé par des Etats, par l’intermédiaire d’une accumulation de traités signés dans des contextes différents afin de servir leurs intérêts.
Cependant, ces intérêts divergent, ils sont contradictoires et évolutifs.
Les Anglais semblent ainsi penser que l’Union Européenne ne sert plus leurs intérêts, ce qui n’est pourtant pas le cas des Écossais.

L’Union Européenne est indispensable sur le plan économique 

En revanche, tout n’est pas au point mort. Certes l’Union européenne est confrontée à de sérieux problèmes politiques mais elle n’en demeure pas inutile, notamment sur le plan économique. Si certains encore lui reprochent d’avoir favorisé la concurrence déloyale entre les entreprises européennes, il ne faut pas oublier que c’est aussi grâce à elle que des entreprises ont pu prospérer voire même se créer.
C’est bien d’une impulsion européenne et de la mise en commun de savoirs provenant de citoyens européens qu’est né Airbus, le plus grand constructeur d’avions en forte concurrence avec Boeing.

L’UE au cœur de la politique environnementale

L’Union européenne sert aussi les intérêts de ses citoyens notamment sur les plans sanitaire et environnemental : elle est le plus gros contributeur de l’institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) qui a travaillé sur un vaccin pour le virus Ebola lors de la crise en 2014 et qui travaille aujourd’hui sur un vaccin pour le sida.
L’Union est aussi à l’initiative de 80% de la politique environnementale des pays membres et est assez exigeante en la matière. Elle avait menacé la France de poursuites et de sanctions financières devant la Cour de Justice Européenne pour manquement à ses engagements dans la lutte contre la pollution aux nitrates. L’Union européenne est également à l’origine de la directive Reach de 2007 sur les substances chimiques qui oblige les producteurs à fournir des preuves de la non toxicité de leurs produits. Une des premières réticences à l’accord de libre-échange américain était bien d’ailleurs la crainte des consommateurs européens de se retrouver avec de la nourriture à partir d’OGM, preuve que l’Union Européenne protège davantage ses consommateurs que les Etats-Unis en ayant une réglementation plus stricte.

L’Union européenne aura à nouveau du sens dans l’esprit des citoyens lorsqu’ils prendront conscience que l’Union Européenne n’a pas cessé de servir leurs intérêts. Mais d’ailleurs qui sont nos eurodéputés ? Comment marchent les subventions ? Beaucoup encore l’ignorent…